L’éruption sur le visage du nouveau-né est la cause. Que faire s’il y a une éruption cutanée sur le visage d’un nouveau-né?

L'éruption sur le visage du nouveau-né est la cause. Que faire s'il y a une éruption cutanée sur le visage d'un nouveau-né?

La peau tendre des nouveau-nés, comme tous les autres organes du bébé, s’adapte à la vie dans l’environnement extérieur pendant un certain temps après la naissance de l’enfant. Il est sensible à tous les facteurs irritants, de sorte qu’une éruption sur le visage d’un nouveau-né est une occurrence commune. Dans la plupart des cas, cette éruption cutanée n’est pas dangereuse et disparaît rapidement. Mais pour la sécurité de l’enfant et son propre calme pour tout type d’éruption cutanée, vous devez consulter un médecin pour trouver la cause et, si nécessaire, prescrire un traitement.

Les causes de l’éruption sur le visage du nouveau-né – quoi faire

L’éruption peut sembler différente et se manifester sous diverses formes: taches, taches, cloques, ampoules, papules, acné, pustules.

Les causes de l’éruption sur le visage du nouveau-né sont variées – que faire si elle est apparue de façon inattendue, le médecin va déterminer. Par le type d’éruption, l’enfant est malade ou, au contraire, l’éruption est une manifestation physiologique de la croissance et ne peut pas être traitée – cette conclusion sera faite par le pédiatre lors de l’examen.

Les raisons les plus courantes sont:

I. Croissance et adaptation de l’organisme aux conditions extérieures.

1. Milium – une couleur blanche ou jaunâtre, une petite éruption qui se produit dans près de 50% des nouveau-nés. Il est associé à l’immaturité des glandes sébacées. Cela prend environ un mois. Le traitement n’est pas requis.

2. Les nouveau-nés atteints d’acné (pustules chez l’enfant néonatal ou éruption hormonale) – incolores ou rouges, indiquent des changements hormonaux dans le corps. Aucun malaise ne livre pas. Dans les deux semaines disparaît sans traitement.

3. Irritation – avec augmentation de la salivation ou de la régurgitation, une éruption à petite échelle apparaît sur la peau du menton.

4. La dermatite séborrhéique est une éruption sous la forme d’écailles grasses et denses sur le visage et sur la tête d’une couleur jaunâtre. En un an, la peau est nettoyée.

II. Mauvais soin.

Transpiration – en cas de surchauffe sur le cou du bébé apparaissent de petits boutons blancs. À l’avenir, ils passent au visage et à tous les plis naturels du corps, si l’enfant continue d’être dans des conditions de surchauffe. Lorsque la température est normale, l’éruption disparaît. Un traitement spécial n’est pas nécessaire, assez d’essuyage hygiénique.

III. Les réactions allergiques.

1. La dermatite allergique et l’urticaire – une éruption cutanée floconneuse sur la peau du visage, s’étendant progressivement aux membres, le tronc. Causes:

• Nutrition maternelle – la présence dans l’alimentation de fruits de mer, d’arachides, de fraises et d’autres produits allergènes;

• la poussière et la laine des animaux domestiques;

• poudre ou autre détergent, qui efface les choses de l’enfant;

• présence d’allergènes dans le leurre;

• les médicaments.

2. Avec une carence en lactase (une carence dans le corps d’une enfant lactase – une enzyme impliquée dans la division des protéines du lait), une éruption allergique incolore apparaît.

3. La dermatite atopique (eczéma) – est une éruption cutanée rouge sur la peau du visage, le cuir chevelu, et dans le futur – et sur le corps, provoquant des démangeaisons douloureuses. Se produit souvent à l’âge de jusqu’à 6 mois. Dans la plupart des cas, il est associé à une allergie aux protéines de l’œuf ou du lait dans l’alimentation de la mère allaitante et du bébé.

IV. Infections

1. L’impétigo est une maladie cutanée hautement contagieuse qui affecte les bébés. Il apparaît des taches rouges douloureuses sur le visage, et peut être sur les bras et les jambes des bébés. Il est traité avec des médicaments antibactériens.

2. La roséole pédiatrique (fièvre de trois jours) est une maladie exclusivement infantile. Il se développe chez les enfants jusqu’à 2 ans. Il est caractérisé par une forte fièvre soudaine sans raison apparente, qui dure exactement trois jours. Ensuite, il y a une éruption rouge-rose, située sur la peau par les foyers et disparaît du 4ème au 7ème jour. L’agent causal est l’herpèsvirus type VI et VII. Le traitement spécifique n’est pas appliqué. À des températures élevées, le paracétamol et d’autres AINS utilisés par les enfants de cet âge sont utilisés.

3. Rougeole – se caractérise par l’apparition le 5ème jour après une augmentation persistante de la température d’une grande éruption rouge vif sur le visage. La fièvre est accompagnée d’intoxication, de toux, de nez qui coule. Initialement, l’éruption affecte le visage et les oreilles, puis – les mains, le cou, les fesses, les jambes. L’apparition d’une éruption cutanée est un signe positif, indiquant que la maladie est en train d’être résolue et que la guérison surviendra bientôt. Dès que la propagation de l’éruption s’arrête, la température se normalise, la maladie passe vite.

4. La varicelle – se manifeste par l’apparition de taches rouges, rapidement transformées en bulles, remplies de liquide, démangeaisons très dures. La bulle, éclatante, se transforme en un abcès. Après la guérison, une croûte se forme à sa place. Le nombre d’éléments de l’éruption est de un à des centaines. L’éruption s’accompagne d’une forte fièvre, d’une intoxication prononcée accompagnée d’une perte d’appétit, de nausées, de douleurs musculaires.

5. Fièvre scarlatine – une éruption écarlate épaisse et brillante apparaît sur le dos, la poitrine, puis se propage au visage, ne laissant que le triangle nasolabial libre. Le traitement est prescrit uniquement par un médecin, des antibiotiques sont utilisés.

6. Rubéole – se caractérise par l’apparition d’une éruption sur le 3ème – 4ème jour après que la température augmente. Simultanément, les ganglions lymphatiques occipitaux augmentent. L’éruption est clairsemée, pas aussi vive que dans la rougeole, elle se propage au visage, aux jambes, aux bras, au torse.

Que faire si le visage d’un nouveau-né

Dans tous les cas d’apparition d’une éruption sur le visage d’un nouveau-né, une consultation pédiatre est nécessaire pour clarifier la cause et le traitement. Que faire si l’éruption sur le visage du nouveau-né est résolue par le médecin lors de l’examen de l’enfant. Après avoir établi un diagnostic précis et la nomination de la thérapie, il est nécessaire de prendre certaines mesures à la maison. Ils sont comme suit:

• éliminer tous les allergènes;

• Se laver soigneusement les mains avant et après l’hygiène avec le bébé;

• changer les couches de sauce après qu’elles soient mouillées;

• laver l’enfant avec de l’eau chaude sans savon ou essuyer avec une lingette humide sans odeur et sans cracher;

• nettoyer la couche uniquement sur une peau sèche;

• Après le bain, trempez complètement la peau de l’enfant (ne frottez pas!);

• à température normale, il est nécessaire que l’enfant prenne des bains d’air et que sa peau «respire».

Quoi ne pas faire

Afin de ne pas provoquer de complications, il est impossible:

• lubrifier les éléments de l’éruption avec des antiseptiques colorants – «vert», fucorcine, iode, etc .;

• essuyer avec des éléments de lotion ou d’alcool de l’éruption;

• faire sortir les boutons;

• pour ouvrir des bulles;

• refuser un traitement prescrit par un médecin;

• automédication.

Éruption sur le visage du nouveau-né – que faire pour l’empêcher

Pour minimiser l’apparition d’une éruption sur le visage d’un nouveau-né, plusieurs règles simples mais importantes doivent être respectées.

1. Hygiène.

Pour exclure l’apparition d’éruptions cutanées après régurgitation, bave, restes de nourriture, vous devez garder votre visage propre en utilisant des lingettes humides sans alcool et sans odeur ou de l’eau propre. Pour la prévention de l’érythème fessier, assurez-vous de le laver avec de l’eau propre après chaque selle, trempez la peau sèche. Souvent donner à l’enfant l’occasion de prendre des bains d’air.

2. Observez la température confortable dans la chambre de l’enfant (18 – 220 C), ne l’envelopper pas inutilement – les nouveau-nés sont beaucoup plus faciles à tolérer par temps frais.

3. Ne baignez pas l’enfant plus d’une fois en deux jours. Il est préférable de le faire avec de l’eau sans savon, afin de ne pas laver la couche protectrice et ne pas provoquer d’irritation. Après les procédures d’eau, trempez doucement la peau, et ne pas essuyer.

4. Conformité avec la propreté:

• Nettoyage humide dans l’appartement, aération, baignade animaux – procédures obligatoires si la maison est un nouveau-né;

• laver même les nouveaux vêtements pour enfants, malgré les assurances de celui qui les a donnés, qu’ils ont déjà été lavés par les meilleurs moyens.

5. Afin de protéger un nouveau-né contre les allergies, la mère qui allaite doit:

• suivre un certain régime – exclure les allergènes potentiels de la ration (lait entier, poisson de mer et autres fruits de mer, quelques baies (fraises, framboises), chocolat, noix);

• Lavez les vêtements de bébé et ne prenez soin de la peau de bébé que par des moyens spécialement conçus;

• choisir soigneusement les couches, les aliments pour bébés, introduire avec compétence des aliments complémentaires;

• Les vêtements du nouveau-né doivent être faits de tissus naturels.

6. Vaccination

Pour éviter les maladies infectieuses qui se produisent avec une éruption cutanée sur le visage et non seulement, et dans les cas graves, provoquer des complications jusqu’à des conséquences létales, il est nécessaire de vacciner l’enfant en temps opportun. Cela aidera à le protéger des conséquences négatives.

En général, une éruption cutanée, si elle ne provoque pas d’inconfort et ne crée pas d’inconfort, ne met généralement pas en danger la vie de l’enfant.

En cas d’éruption cutanée, accompagnée d’une augmentation soudaine de la température et de l’intoxication, il est absolument nécessaire de consulter un pédiatre. Le médecin après l’examen déterminera la cause et prescrira une thérapie adéquate. L’auto-traitement de l’enfant peut entraîner des résultats imprévisibles.

Loading...